À Propos

Quand j’étais jeune, je prenais plaisir à fréquenter les brocantes avec ma grand-mère et je ne m’en lasse toujours pas, car j’y suis au pays des merveilles et des découvertes. J’ai même mes lieux de prédilection ! J’y achète toutes sortes d’objets, souvent devenus désuets, des babioles oubliées ou dont on s’est désintéressé parce que tout change trop vite.

Je puise mon inspiration à même les différents objets que j’ai «rescapés». Par un lent et minutieux processus, j’interroge la matière, la scrute et la transforme pour faire surgir, , une ménagerie fascinante qui s’y trouvait latente. Je redonne aussi leur noblesse à des matériaux abandonnés et permet à des personnages de prendre corps sous mes yeux. Des personnages ou des animaux qui ont une âme propre, qui vibrent à la vie, qui intriguent et font souvent sourire les gens. Toute l’énergie que je déploie dans mon travail, je la transpose dans mes oeuvres qui sont toujours plus ou moins théâtrales.

La voie que j’emprunte actuellement prend un virage, car s’ajoute aujourd’hui mon obsession pour les objets et les matériaux non biodégradables qui font partie de notre vie quotidienne et qui ont un impact grandement négatif sur notre planète. Je les intègre de plus en plus dans mes sculptures pour démontrer, voire dénoncer, notre surconsommation de biens jetables.

Au cours des dix dernières années, j’ai participé à plusieurs expositions, solos ou collectives, présentées à Montréal et ailleurs au Québec.

En marge de mon travail de sculpteure, j’ai collaboré à la conception de plusieurs scénographies d’oeuvres théâtrales québécoises, un plaisir qui rejoint mes premières amours : le théâtre.